Métro ligne 8 Métro ligne 6 Métro ligne 10 Motte-Picquet 
Métro Métro ligne 1 Esplanade de La Défense

Le confinement est une situation inédite pour beaucoup d’entre nous. Et n’y étant pas préparé, nous sommes plus en posture de subir que de s’en saisir. Que l’on soit en télétravail, ou en chômage partiel, qui dit confinement dit rupture de nos habitudes.

La posture de travail

Si vous travaillez depuis chez vous, il est fort probable que ce soit depuis votre table de salle à manger (voire pire : avachi dans votre canapé !). Et clairement ceci n’est pas ergonomique. Voici donc ce que vous pouvez faire :

  • Tout d’abord pour ceux qui sont concernés, bannissez le canapé pour le boulot (et garder le pour le bing-watching... ;) ).
  • Ensuite, privilégiez un siège avec accoudoirs (si vous avez).
  • Surélevez votre ordinateur portable avec un support incliné dédié (à fable inclinaison attention). En remplacement du repose-pied, vous pouvez utiliser un classeur.
  • Complétez ceci par un petit coussin à glisser dans votre dos. Les sièges ne sont clairement pas faits pour vous accueillir plus longtemps qu’un bon repas.

Les douleurs dans la nuque

Pour éviter les tensions dans la nuque, en plus de surélever votre écran, utiliser la technique de repos des yeux : 20sec. /20m/20 minutes : portez votre regard durant 20 secondes à 20 mètres toutes les 20 minutes. Cela va soulager la convergence de vos yeux et alléger les tensions de votre nuque (oui oui cela est lié aussi).

Je vous encourage également à inspirer à fond en levant les épaules, puis à souffler (bruyamment) en descendant les épaules rapidement. Répétez cet exercice 5 fois en respirant bien à fond, 3*/jour. Vos trapèzes vous remercieront.  

Ankylose articulaire et musculaire

L’absence de distance entre votre bureau et votre domicile fait que vous bougez moins. Et les restrictions liées aux parcs, salles de sport et autres limitent considérablement vos déplacements. Pour éviter l’ankylose, voici quelques astuces :            

  • Utilisez votre heure de sortie journalière. Marchez vite, et accompagnez bien vos mouvements avec vos bras (Comme ces marcheurs olympiques que vous appercevez à la TV tous les 4 ans. Vous saisissez l'idée ?)            
  • Si vous ne savez pas comment faire du sport, utilisez le digital. Le web croule sous les tutos de cours de yoga, fitness, musculation...
  • Si vous avez besoin d'être suivi.e et motivé.e,  il existe des applications de style "7 minutes" à pratiquer régulièrement. Si votre activité quotidienne vous porte plus sur netflix ou prime amazon (pour ne citer qu’eux...), pensez à glisser un petit coussin derrière votre nuque et derrière vos genoux pour qu’ils ne soient pas dans le vide. Cela permet aussi de préserver vos courbures naturelles.

L'anxiété

La situation actuelle est anxiogène pour différentes raisons selon les personnes : pas de date de fin prévue, pas de traitement rassurant, l’isolement. Bref je ne vais pas m’étendre, vous voyez le topo. Mauvaise humeur, anxiété, stress...

Quels outils pour tenter de maitriser son anxiété ?

La méditation est excellente mais pas pour tout le monde. Essayez, persévérez, commencer par de petites sessions de 5 - 10 minutes ! Si au bout de quelques jours, vous avez envie de hurler après ces quelques minutes de silence, essayez autre chose.

La cohérence cardiaque par exemple est idéale, facile et très rentable. Vous téléchargez l’appli « respirelax", puis laissez-vous guider en la programmant sur 3 minutes. Les effets de détente dureront 8h. A faire 3*/jour idéalement.

Pensez aussi à vous préserver des médias. Je doute que connaitre les chiffres liés au Covid 19 soit essentiel pour votre santé. Et soyez rassurés : quand un traitement miracle apparaitra, vous le saurez très rapidement !

Si vous ressentez un état de détresse émotionnelle, pensez aux excellents psys de notre pays qui ont maintenu leurs consultations à distance.

Dans la ligné des médias anxiogènes, il y a aussi toutes ces sollicitations qui vous interrompent sans cesse. Je parle là des notifications. Au même titre qu’il n’est pas opportun de parler à ce/cette copain/copine qui vous sollicite sans arrêt, être interrompu sans cesse par une petite sonnerie excite votre système nerveux et active votre vigilance, inutile présentement.  

Parlons à présent du sommeil.

Pour rappel, l’exposition à la lumière naturelle contribue à réguler notre sommeil. Or là entre l’absence de sortie extérieure, le stress lié au confinement, l’absence d’activité physique... pas évident d’avoir envie de se coucher le soir.

Vous pouvez vous équiper d’une lampe de luminothérapie. Cela est recommandé particulièrement en hiver mais vu les circonstances, personne ne vous en voudra de prolonger son utilisation... prenez un modèle à forte puissance sinon vous serez bloqué devant votre lampe durant 1h.... Sinon il existe les luminettes, très pratique (c’est ce que j’ai). C’est un autre budget mais un excellent investissement.

Évitez le digital 2h avant d’aller dormir. Oui pour le film du soir, non pour checker ses mails ou notifications IG avant d’aller vous coucher...    


Partager :

Ces articles pourraient vous intéresser :