Métro ligne 8 Métro ligne 6 Métro ligne 10 Motte-Picquet 

#

Depositphotos

Les douleurs liées aux cervicales 

Après de nombreux patients suivis, je dois bien admettre que le suivi et le soulagement des douleurs liées aux vertèbres cervicales est devenu l'une de mes spécialités.
Et il s'avère que j'en reçois un certain nombre en consultation : : céphalée de tension, céphalée cervicogénique, certaines migraines, douleurs de cou, torticolis, névralgie cervicobrachiale etc.
Ce sont des personnes de tout âge et de toutes condition physiques. Mais un point commun, le caractère "prenant" de ces symptômes. 

Il n'est pas rare qu'à l'examen des radios, on voit de manière flagrante une rectitude cervicale (cf image).

L'origine multifactorielle 

Lors de la 1ère consultation, l'anamnèse fait apparaitre plusieurs facteurs favorisant l'apparition de ces troubles :

  • un coup du lapin (wiplash syndrom)
    Cela survient au cours d'une chute ou d'un accident de voiture plusieurs années auparavant (même si la personne n'a rien ressenti de douloureux sur le moment)
  • la pratique de l'équitation
    Honnêtement je ne comprends pas vraiment le lien direct: est-ce la pratique en elle-même ou les chutes associées ? Toujours est-il que c'est un antécédent que je retrouve extrêmement fréquemment
  • le fait de dormir sur le ventre
    Qui n'a pas entendu que c'était très mauvais pour l'organisme ? Et bien c'est vrai. Et c'est encore pire si vous utilisez un oreiller (oui même fin). Imaginez-vous rester plusieurs heures en hyperextension avec la tête tournée à 90°. Ca vous donne envie ? moi pas ...
  • l'aspect congénital
    Quelques fois, on retrouve des historiques familiaux. Est-ce génétique ou lié à l'accouchement en lui-même ? je n'en ai aucune idée. Mais je sais comment y remédier.

Ce qu'il faut faire 

  1. surélevez votre écran d'ordinateur : munissez vous d'un réhausseur avec une pente douce (dans ce style). Il en existe des pliables sur un célèbre site marchand. Dès que j'en trouve commandable en France ou en région parisienne, je vous en informe. En attendant, vous pouvez utiliser un petit classeur.
  2. relevez votre téléphone quand vous lisez/écrivez. Pour cela, plaquez votre coude sur votre buste, cela sera bien plus confortable.
  3. dormez sur le côté (ou le dos). Si vous avez l'habitude de dormir sur le ventre, vous aurez une sensation de "vide" au niveau de votre buste. Munissez-vous alors d'un bon oreiller ou coussin de votre canapé et plaquez-le contre le torse.
    D'une, il recréera la sensation d'être calé frontalement. De deux, il vous bloquera dans la nuit si vous essayez de repasser sur le ventre. Complétez cette posture avec un petit oreiller callé entre vos jambes. (Si la personne qui partage votre vie se plaint, dites-lui que nous n'en aurez qu'un sommeil plus récupérateur! Elle en profitera aussi du coup.)
  4. Utilisez un oreiller rectangulaire, qui soit stable (c'est à dire sans avoir à le "retaper" dans la nuit). On a tous tendance à mettre les oreillers carrés sous nos épaules, laissant ainsi la nuque dans le vide. C'est une erreur. Un oreiller carré posé jute avant vos épaules (dans le creux du cou) vous soutiendra bien mieux en permettant l'alignement de votre cou avec le reste de votre colonne vertébrale.
  5. Quand vous regardez la TV, posez votre tête sur un appui derrière vous. Cela reposera vos muscles cervicaux antérieurs, bien trop actifs en journée.
  6. Restez 15 minutes/soir sur le dos avec une serviette roulée sous la nuque. Cela va détendre vos muscles cervicaux (les patients adorent) et recréer une lordose physiologique : prenez une serviette de toilette petit format. Pliez-la en 3 en laissant un espace au centre. Roulez-la. Vous êtes prêt pour 15 minutes de détente :)
  7. Last but not least : poursuivez vos rdv chiropratiques, ils font partie d'une routine qui va bientôt vous changer la vie (oui carrément ;-) )

Bien à vous,

Virginie Cherrey

 


Partager :

Ces articles pourraient vous intéresser :